•  LE GRAND CANYON - ARIZONA

    Creusé par le fleuve Colorado, le Grand Canyon est la plus célèbre et la plus grande des gorges des États-Unis (5 000 km2, d’où son nom). Certaines roches sont vieilles de plus d’un milliard d’années ! Un décor à découvrir à pied… ou en avion pour se rendre compte de son immensité

     

     LE GRAND CANYON - ARIZONA

    Ce n’est pas le plus haut canyon du monde (le Barranca del Cobre au Mexique et le Hell’s Canyon en Idaho sont plus profonds), mais le Grand Canyon est considéré comme l’un des plus beaux ouvrages de la nature. Il est aussi le paysage géologique le plus étudié.

    Au Grand Canyon, tout est démesuré et spectaculaire : les hauteurs, les largeurs, les couleurs, car les falaises affichent une palette de couleurs éclatantes (blanc, beige, orange, rouge, etc.) qui se heurtent au vert de la végétation, et à son passé. Véritable musée géologique grandeur nature, dix couches rocheuses différentes issues de quatre ères géologiques furent retrouvées sur les falaises du canyon. Chacune possède sa couleur et son histoire. Certaines parties au fond de la gorge seraient d’ailleurs vieilles de 2 000 millions d’années, ce qui fait de ce site l’un des plus vieux du monde.

    Au Grand Canyon, en plus du paysage, vous trouverez des fossiles, des formations rocheuses étonnantes, des grottes, une faune (355 espèces d’oiseaux, 89 espèces de mammifères, 47 espèces de reptiles et 17 espèces de poissons) et une flore (1 500 espèces) uniques, du fait de la présence de quatre écosystèmes différents.

     LE GRAND CANYON - ARIZONA

    Les trois parties du Grand Canyon

        Le South Rim (ou rive sud) est une zone aride visitée par la majorité des touriste. Point de départ pour tout, c’est depuis le Grand Canyon Village (à 10 km de l’entrée du parc) que partent les navettes et on l’on retrouve beaucoup d’hôtels. Cette partie la plus connue regroupe les attractions les plus courues : Lipan Point, Tusayan Ruins and Museum, etc.
        Le North Rim est moins accessible et détient des infrastructures touristiques limitées. Il offre cependant un paysage tout aussi somptueux.
        Le West Rim, avec le Skywalk, le Havasu Canyon et toute la falaise ouest. Cette partie, sur le territoire de la Nation indienne Hualapai, ne fait pas officiellement partie du parc national du Grand Canyon, mais on le mentionne tout de même ici.

     LE GRAND CANYON - ARIZONA

    Petite histoire du Grand Canyon

    La première présence amérindienne daterait d’il y a 12 000 ans, durant la période paléo-indienne. Il y a 3000 – 4000 ans, le peuple Archaïque du désert s’y serait installé. Il est l’auteur d’objets archéologiques fascinants retrouvés dans des grottes autour du Grand Canyon : des figurines faites de brindilles entortillées, représentant des formes animales.

    Les peuples Anasazis (ou Pueblos), mais aussi Basketmaker, Cohonina, Cerbat, Pai, Païute du sud, Zuni, Hopi, Navajo, and Euro-American, plus casaniers, lui succédèrent vers 1 000 av. J.-C. Ils ont construit des habitations en pierre dont on peut encore apercevoir les ruines. Le parc abrite également des peintures rupestres, qui disparaissent avec le temps.

        La légende indienne autour du Grand Canyon était :

        « Il y a longtemps, un grand chef portait le deuil de sa femme, et resta inconsolable jusqu’à ce que Tavwoats, un des dieux indiens, vint le voir et lui dit que sa femme se trouvait dans un pays bien plus heureux, et lui proposa de voir ça par lui-même s’il arrêtait de pleurer. Le grand Chef accepta. Alors Tavwoats creusa un chemin à travers la montagne, vers ce magnifique paysage, qui était le territoire désertique de la pauvre Numa. Ce chemin était le canyon du Colorado.

        Le dieu lui demanda de ne rien révéler de ce splendide territoire. Il déversa alors une rivière bouillonnante dans le canyon, qui devait décourager toute tentative de traversée. »

     

     LE GRAND CANYON - ARIZONA

     

    Aujourd’hui, les seuls amérindiens présents sont les Havasupai (qui vivent à côté des Havasu Falls) et les Hulapai (à l’ouest du Grand Canyon). Ils vivent du tourisme.

    Quant aux Européens, les premiers à explorer les lieux furent les Espagnols, vers 1540. En 1869 et en 1871, le Major John Wesley Powell arpenta – non sans pertes – la région. Plus tard, ce furent des missionnaires, des aventuriers à la recherche de minerais (cuivre, zinc, etc.) qui s’engagèrent dans ces lieux inhospitaliers, puis des touristes, dès 1901 (date d’arrivée du chemin de fer) et 1902 (date des premières photographies de la région et de la visite du président Théodore Roosevelt).

     

     

     LE GRAND CANYON - ARIZONA

     

    TEXTE ET IMAGES PRIS SUR LE NET


    45 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique