• Légende du Maïs

    Il était une fois une femme Sioux qui cueillait du mais dans un champ afin de le stocker pour l’hiver.

     Elle passait de tige en tige en arrachant les épis soigneusement puis en les mettant dans sa robe repliée.

     Quand elle eut terminé et quelle s’apprêtait à partir, elle entendit une petite voix fragile, comme celle d’une enfant, qui pleurait et disait

     « ne me laisses pas, ne t’en vas pas sans moi »

    La  femme fut très étonnée, et se demanda de quel enfant il pouvait bien s’agir et qui avait bien pu perdre son bébé dans le champ de mais.

    Elle défit le pli de sa robe dans laquelle elle avait inséré le mais et retourna dans le champ mais ne trouva rien.

    Alors qu’elle s’en allait à nouveau, elle entendit la petite voix

    « ne me laisses pas, ne t’en vas pas sans moi »

    Elle chercha alors pendant longtemps et tout à coup dans un coin éloigné du champ de mais, caché sous une feuille, elle découvrit un petit épi de mais.

     C’était lui qui avait gémi.

    C’est pourquoi depuis lors, toutes les femmes indiennes ont récolté très soigneusement le maïs, afin que même le plus petit morceau de cette nourriture succulente ne soit négligé ou gaspillé, ce qui déplairait au Grand Esprit.

     



    TEXTE ET IMAGE PRIS SUR LE NET

     


    48 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique