• LA LÉGENDE DE MALOBIANNAH

    Une nuit, des centaines de guerriers iroquois envahirent le territoire malécite. Ils brûlèrent toutes les maisons du village de Petit Sault et tuèrent à plusieurs hommes et femmes. Ils capturèrent d'autres pour en faire leurs esclaves.
     
    Les Iroquois obligèrent une jeune prisonnière du nom de Malobiannah, à leur servir de guide en aval vers Médotec, oû vivaient d'autres Malécites. Ils sont arrivés vers le fleuve Woolastook et à la nuit tombée, une flottille de canots d'écorce de bouleau liés ensemble s'est laissée emporter par le courant du Woolastook ou Bonne Rivière.
     
    Fatigués, les guerriers s'endorment, à une cinquantaine de kilomètre du Petit Sault. Un bruit sourd éveille les guerriers, mais la jeune fille Malobiannah leur fait accroire qu'il s'agit de l'Aroostook, un autre cours qui se jette dans le fleuve avec un grand bruit.
     
    Les guerriers se calment, oh, malheureux! Le grondement s'approche et s'amplifie. Finalement, ils s'aperçoivent avec l'horreur indescriptible des chutes Chickuenicgapiok ou Géant destructeur (aujourd'hui connues comme le Grand Sault). Les guerriers pagayent pour s'éloigner des chutes, mais, hélas, c’est trop tard!
     
    Un puissant courant entraîne tous les canots et tous les guerriers dans un gouffre insondable. Semblables à d'immenses plumes d'aigles, les eaux tumultueuses du Grand Sault se fracassent sur les macabres rochers de granite et dévorent l'armée ennemie.
     
    Tous ont péri, mais Malobriannah s'est transformé en un oiseau qui s'envola. Aujourd'hui, le peuple malécite se souvent de l'héroïne qui a donné sa vie pour la liberté et la survie des siens.

     

    LA LÉGENDE DE MALOBIANNAH

     

     

    TEXTE ET IMAGES PRIS SUR LE NET

     

     

     


    72 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique