• LA LEGENDE DE LA VIOLETTE

    Il y a bien des lunes, avant que l’homme blanc n’envahisse la terre des Hommes Rouges, vivait un jeune guerrier qui était la fierté de sa tribu. Il avait terrassé le Grand Héron qui détruisait les enfants et il avait ramené de la Montagne des Sorcières les racines qui guérissaient les maladies.
    Un jour, il conduisit une bande de guerriers pour attaquer une autre tribu. Dans une hutte du village ennemi, il vit une jeune fille si douce et si jolie qu’il eut aussitôt envie de l’emmener dans son wigwam. Mais en raison du conflit entre les deux tribus, il ne put l’acheter avec des plumes de l’oiseau Wampum. Aussi, après qu’il eut retourné victorieux dans son village, il n’arrêta plus de penser à cette jeune fille. A moins qu’il ne puisse éclairer son wigwam avec l’éclat de ses yeux, il ne serait plus capable de mener au combat ses jeunes guerriers.
    Enfin, il se décida à retourner dans le village ennemi, seul. En se cachant dans les bois, il put regarder patiemment la jeune fille, dont les yeux avaient adouci son coeur. Il chanta si souvent ses louanges, que les petits oiseaux apprirent le chant et l’emmenèrent avec eux dans leur vol, au dessus des vallées et des plaines. L’ours, le renard, le castor l’entendirent murmurer son nom dans son sommeil « Violette » et pensèrent qu’une nouvelle fleur avait poussé dans les bois.
    Avec l’aide des oiseaux chantant, il séduisit la jeune fille qui quitta sa hutte, il la prit et la porta vers les terrains de chasse de son peuple. Mais hélas, un soupirant de la jeune fille les vit et donna l’alerte au village. Les braves se mirent aussitôt à la poursuite de la fille et de son amoureux. Ils les suivirent toute la nuit à travers les plaines et forêts, et les repérèrent à l’aube. Là, ils se rendirent compte que la jeune fille avait enroulé ses cheveux autour du cou du guerrier, en signe d’amour. Alors en rage, ils les tuèrent tous les deux et laissèrent leurs deux corps gisant dans le sous-bois.
    Depuis, à cet endroit, ont poussé les premières violettes. Et les vents et les oiseaux ont amené leurs graines partout sur la terre, permettant aux jolies violettes de se répandre partout. Maintenant, lorsque le printemps revient, les jeunes garçons et les jeunes filles peuvent cueillir la jolie petite fleur qui est porteuse d’amour éternel.

     

    « TRÈS BEAU CADEAU DE MON AMIE SANDYCADEAU D'AMITIÉ POUR MON AMIE MARISHKA »

  • Commentaires

    1
    Alpine-2014
    Jeudi 14 Février 2013 à 23:10

    que c est sper joli....gros bisous ton ami pascal 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :